Colliers Malas Tibétains

Les Mâlâs, vous connaissez? Mais si, vous savez, ces colliers assez rustiques faits d'une enfilade de perles de bois, de pierres semi-précieuses, mais aussi de graines (de Bodhi, de rudraksha...), voire d'os (de Yak), ces colliers que l'on voit au cou (ou à la main) des moines bouddhistes ou hindouistes... Véritables rosaires, ces chapelets Tibétains servant d'aide à la prière pour réciter les mantras, ces colliers longs sont généralement constitués de 108 perles, chiffre sacré dans la numérologie orientale. Il se trouve que ce chapelet a vu ces dernières années ses vocations purement religieuses ou méditatives dévier vers des usages bien plus "terre à terre". La mode s'en étant gaiement emparé, attirée par son côté ethnique et son look singulièrement épuré, il est de plus en plus fréquent de voir ses colliers portés comme simple accessoire de mode, parfait emblème d'un style bohème bien dans l'air du temps. Vus ou cou de certains people, le phénomène mâlâ se répand comme une traînée de poudre, le bijou religieux est devenu un collier très branché pour hommes et femmes!

Il y a 16 produits.

Affichage 1-16 de 16 article(s)

Les Mâlâs : du chapelet Bouddhiste au Collier fantaisie branché

Ramenés en occident au cou des Hippies revenus de séjours à Katmandou, au Népal et dans l'Himalaya, la Malas Tibétains , ces colliers longs plutôt sommaires faits généralement d'enfilades de perles de bois, d'os de Yak travaillés avec des incrustations traditionnelles, ou de pierres naturelles ont conquis de plus en plus d'adeptes dans nos contrées. Bien au de là de cette mode Babacool, ce Collier traditionnel, fort de son aura mystique, de son look brut et naturel et porté par une connivence de plus en plus marquée de notre société avec les préceptes venus d'Asie, est devenu un accessoire de mode plutôt tendance. Adopté par de nombreuses stars Hollywoodiennes, hommes ou femmes, de Johnny Depp à Gwyneth Paltrow, de Richard Gere, Orlando Bloom, à Miranda Kerr, il n'en fallait pas moins pour que ce collier tibétain aux vocations méditatives ne devienne un bijou flirtant avec la mode!

Le Mâlâ Tibétain: un chapelet pour les moines Bouddhistes

Traditionnellement, un mâlâ est un collier constitué de 108 perles, ces perles pouvant être de diverses composition, bois, os, pierres semi-précieuses, généralement bénis par les moines Bouddhistes ou par les Swami Hindous. Dans chacune des deux religions, le mala est un rosaire que l'on égraine en récitant des prières ou mantras, le but ultime étant d'atteindre l'élévation spirituelle suprême. Dans cette quête méditative, la composition du Mâlâ peut avoir son importance, les moines accordant des vertus à certaines graines issues d'arbres sacrés  (raktu, Rudraksha, graine de Shiva...), ou à certaines pierres précieuses entrant dans la confection de ces colliers artisanaux. Le mâla est porté en collier long autours du cou, mais lors des séances de prière ou de méditation, il est enroulé autours de la main. Dans de nombreux pays d'Asie, chaque homme doit une année de sa vie à la dévotion, il la passe en devenant moine dans un monastère. La confection de Malas et l'une des sources de revenu de ses monastères, à côté des dons de fidèles, perpétuant ainsi la tradition et un savoir faire artisanal séculaire

Colliers issus de l'artisanat traditionnel

Les peuples de l'Himalaya évoluent dans un milieu rude, pour le moins austère, cela est d'autant plus vrai que vous vous élevez en altitude, tout se raréfie, le moindre approvisionnement est difficile. Ce sont aussi des peuples qui de part leur cadre de vie et de part leur religion savent se contenter de peu. Leur richesse spirituelle est elle inversément proportionnelle à leur niveau de vie. L'artisanat de ces pays Himalayens, Népal, tibet, Bouthan, est le reflet de cette dualité, assez brute, basique même, tourné autours du travail des rares matières premières accessibles et de cette profusion de divinités et symboles religieux omniprésents. Les colliers malas sont parmi les bijoux les plus fréquemment proposés sur les étals. Taillés dans des essences de bois sacrés, autant que dans des bois moins nobles, travaillés dans des os de Yak roulés et polis, faits de de pierres et minéraux présents dans ces contrées, ces colliers sont parfois agrémentés d'accessoires, clochettes, franges et autres apprêts métalliques.